La question Brunet

Répondez aux questions Brunet,
tous les lundis et jeudis!

On doit toujours se fier à la date indiquée par le fabricant pour connaître la date réelle de péremption d'un médicament acheté à la pharmacie.

Résultats

La bonne réponse

Faux

Le point de vue du pharmacien

Une date de péremption inscrite sur l'emballage, est, généralement, un moment où l'on aura encore au moins 90% de la puissance d'un médicament. Les compagnies pharmaceutiques testent souvent certains lots de médicaments après la mise en marché pour valider la conservation du médicament jusqu'à la date de péremption prévue. Après cette date, aucunes données n’ont été colligées sur l’évolution de la conservation du produit. Il importe de se rappeler que la date de péremption n'est valable que si le médicament est conservé dans le contenant original de la compagnie et selon les recommandations de celle-ci.

De même, plusieurs produits se conservent peu de temps après l’ouverture du contenant ce qui fait que la date de péremption réelle est moindre que celle du fabricant. C'est le cas des gouttes ophtalmiques que l'on doit souvent jeter un mois après ouverture pour éviter la contamination bactérienne. Les solutions de réhydratation pour enfants de type Pédialyte que l'on doit souvent jeter 48 heures après ouverture est un autre bon exemple. Aussi, les petites doses d'insuline placées dans un stylo injecteur que les personnes souffrant de diabète utilisent au coucher se conservent seulement un mois à température pièce. On doit donc parfois remplacer la cartouche d'insuline même si elle n'est pas vide. N'hésitez pas à demander conseil au pharmacien; c'est le spécialiste du médicament...

Par Isabelle Baril, pharmacienne affiliée à

Consultez

La Question Brunet est fournie uniquement pour des besoins éducatifs et sa précision n'est pas garantie.
Ne réfutez pas un conseil médical ou ne tardez jamais à consulter.

publicité

Signature Brunet