La question Brunet

Répondez aux questions Brunet,
tous les lundis et jeudis!

Les interactions médicamenteuses ne sont possibles qu'avec les médicaments pris par la bouche.

Résultats

La bonne réponse

Faux

Le point de vue du pharmacien

De plus en plus conscients du risque d’interactions médicamenteuses, les gens n’hésitent pas à demander conseil à leur pharmacien lorsqu’ils prennent des médicaments traditionnels. Toutefois, le réflexe de se questionner également au sujet d’autres formes pharmaceutiques tels les crèmes ou les timbres cutanés est moins présent. Par exemple, saviez-vous qu’un patient qui applique des timbres transdermiques de nitroglycérine tous les jours pour traiter des problèmes cardiovasculaires ne devrait pas utiliser des médicaments comme le Viagra ou le Cialis pour la dysfonction érectile? En effet, il y a alors un risque d’hypotension grave et parfois mortel…

L’interaction entre la nitroglycérine et les médicaments pour la dysfonction érectile se produit donc, peu importe que le médicament soit sous forme de comprimés, de timbres ou même de vaporisateur d’urgence (exemple Nitrospray).

Une autre situation problématique est l’emploi de pommades analgésiques et de la prise concomitante de l’anticoagulant warfarine (Coumadin). En effet, le traitement à base de warfarine a pour but de rendre le sang plus clair et ce, de façon contrôlée avec un suivi par des analyses sanguines. Certaines pommades telles le Myoflex contiennent des ingrédients qui peuvent potentialiser l’effet de la warfarine et rendre, dans certains cas, le sang plus clair que l’effet recherché au départ. Il existe des alternatives plus sécuritaires que votre pharmacien saura vous conseiller…

Par Isabelle Baril, pharmacienne affiliée à

Consultez

La Question Brunet est fournie uniquement pour des besoins éducatifs et sa précision n'est pas garantie.
Ne réfutez pas un conseil médical ou ne tardez jamais à consulter.

publicité

Signature Brunet